Aménagement de bureau, cloisons amovibles, depuis 1947
L'aménagement éco-responsable
Demande de devis Vous avez un projet ?

Aménagement éco-responsable

Voici un article composé de citations du guide de l’ADEME « Etre écocitoyen au bureau ». télécharger le guide

La vie de bureau, c’est le quotidien pour beaucoup d’entre nous: nous sommes environ 13 millions d’employés de bureau et administratifs en France, soit 46% de la population active. Le bureau, c’est aussi plus de 208 millions de m2 de bâtiments, qui consomment 263 kWh /m2 .an, dont 51,8% pour le chauffage et 48,3% pour les autres usages. Avec un trajet moyen domicile-travail de 15 km, nous parcourons chaque année 6 600 km pour aller travailler, soit la distance Paris-New Dehli, ce qui provoque l’émission d’environ 1,4 tonnes de CO2 par personne.

Ce secteur d’activité crée enfin une quantité de déchets imposante : pour prendre l’exemple des déchets papiers, les Français, au bureau, en produisent chaque année 900000 tonnes. Réfléchir et agir pour réduire les pressions sur l’environnement des activités de bureau est essentiel et potentiellement payant. La politique des entreprises, des administrations, des collectivités, doit générer ou accompagner les dynamiques et fixer les cadres de comportements plus écologiques. Mais, en tant que cadres ou employés, nous avons le pouvoir d’être initiateurs, prescripteurs et bien sûr acteurs dans ce domaine, en prise directe avec notre vie de tous les jours au travail.

La motivation du personnel, un moteur essentiel

Comment adhérer aux actions de réduction des impacts environnementaux des activités de bureau et rester motivé dans la durée ? En commençant par des actions simples, en constatant que les gestes positifs payent et ont une réelle influence. Ainsi, les employés peuvent se renseigner sur les chiffres des principales consommations (ramettes de papier, électricité, eau…). En le rapportant au nombre de salariés, chacun mesurera concrètement ses consommations. Ce type d’action peut venir d’une personne, d’une équipe, d’un service… Ces petites initiatives montrent que les habitudes et les comportements peuvent changer et que même des gestes modestes peuvent être efficaces. C’est un bon début pour se lancer dans des actions plus ambitieuses. Au bureau, AGIR COMME À LA MAISON Des comportements plus responsables Au bureau comme à la maison, nous avons besoin de nous chauffer, de nous éclairer, de nous équiper (en fournitures, en mobilier…).

Nous avons donc besoin d’énergie et de matières premières. Nous savons tous aujourd’hui que leur consommation n’est pas sans conséquences pour notre environnement. Chaque étape de la production, de l’utilisation et de l’élimination d’un produit génère des impacts sur l’environnement.

Nos choix et nos comportements d’utilisateurs et de consommateurs comptent beaucoup pour les réduire ! Choisir un produit plus respectueux de l’environnement, c’est être attentif à son mode de fabrication (par exemple en privilégiant les produits porteurs de logos environnementaux), bien respecter les consignes d’utilisation et suivre les instructions sur sa fin de vie : autant d’enjeux pour réduire ses impacts… et préserver la planète ! Fabrication LE CYCLE DE VIE D’UN PRODUIT Transport Distribution Utilisation Valorisation Matières premières Fin de vie Être écocitoyen au bureau.

Pourquoi ne pas partager et discuter les initiatives réussies, les causes d’échec… lors de petits ateliers débats d’une heure ou de la pause déjeuner par exemple ? Qu’elles proviennent du personnel ou de l’entreprise elle-même, ces initiatives seront suivies d’effet grâce à l’adhé- sion et au maintien de la motivation du plus grand nombre.

Traquer LES GASPILLAGES

Ordinateur, imprimante, photocopieur… ou machine à café, autant d’appareils électriques indispensables dans un bureau. Toujours allumés ou presque, ils sont aussi souvent inactifs et c’est pendant ces phases d’inactivité que se produisent les 2/3 de leur consommation : c’est ainsi qu’un ordinateur de bureau est utilisé en moyenne 3 heures par jour de travail. De plus, les veilles dont sont équipés ces équipements fonctionnent tant qu’ils sont branchés, même s’ils sont «éteints ».

Le papier, consommer moins et mieux

La fabrication de papier est une activité très gourmande en énergie et en eau. Elle utilise des produits chimiques nocifs, notamment pour blanchir le papier. Le développement des TIC n’a pas diminué la quantité de papier au bureau, comme on aurait pu s’y attendre. Le papier reste le premier consommable utilisé au bureau avec 65 kg de papier consommé par personne et par an, c’est à dire l’équivalent de 25 ramettes environ. Il représente les 3/4 du tonnage des déchets qui y sont produits. Le taux de recyclage de ces papiers de bureau est seulement de 35% en France.

toutes les actualités